All posts in 01-Dents

Fiches-conseils-14-Technique de brossage des dents

Le brossage des dents du haut et des dents du bas doit se faire séparément. Nettoyez successivement les faces des dents côté joue, côté langue et les faces du dessus.

De 0 à 8 ans

Dès 8 ans et pour toute la vie

Le brossage des dents du haut et du bas doit se faire séparément. Il faut nettoyer successivement les faces des dents côté joue, côté langue, et les faces du dessus (haut et bas).

 

Commencer par brosser la face supérieure des dents (en haut et en bas) par un mouvement d’avant en arrière.

 

Pour le brossage des faces externes et internes des dents, la brosse doit être inclinée à 45° sur la jonction entre la gencive et la dent. Un mouvement de « rouleau » sera réalisé 2 à 3 fois par dent pour éjecter la plaque dentaire.

 

Pour plus de facilité au niveau de la face interne des dents de devant, la brosse sera placée verticalement et un mouvement réalisé en allant de la gencive vers la dent.

 

Pour parfaire l’hygiène buccale, brosser doucement la langue et les gencives afin de bien les nettoyer. Un fil dentaire peut également être passé régulièrement entre les dents, en prenant soin de ne pas abîmer la gencive.

 

Top

Fiches-conseils-13-Prothèses amovibles partielles

Une prothèse amovible partielle remplace une partie seulement des dents sur une mâchoire. Elle peut être insérée ou retirée à volonté.

Les prothèses entièrement en résine

Grâce à une empreinte réalisée au Cabinet, le prothésiste réalise une plaque en résine rose, dans laquelle sont intégrées des dents artificielles en résine ou céramique. Des crochets sont positionnés de façon stratégique au niveau de la prothèse pour la stabiliser et la retenir pendant la mastication et l’élocution. L’appareil s’appuie uniquement sur les gencives. Ces prothèses en résine sont faciles et rapides à réaliser. Elles sont également peu onéreuses et servent souvent de prothèses transitoires.

Les prothèses à châssis métallique (ou stellite)

Ce sont des appareils plus élaborés, qui permettent de mieux préserver la gencive et les dents restantes. En général, deux empreintes successives sont nécessaires, à l’issue desquelles le prothésiste réalise une armature métallique. Elle s’apparente à un squelette qui sert d’échafaudage pour le soutien de la résine rose et des dents artificielles. Grâce au châssis métallique, ces prothèses peuvent s’appuyer non seulement sur la gencive mais aussi sur les dents, ce qui répartit mieux les forces. Les dents naturelles restantes, en contact avec les crochets, peuvent être légèrement taillées pour stabiliser l’appareil, voire couronnées si elles sont fragiles.

 

Edentement latéral

Insertion de la prothèse à chassis métallique

Prothèse en place

 

Les crochets sur les dents

Certains crochets situés sur les dents de devant peuvent être disgracieux. Il est possible de réaliser des crochets plus esthétiques ou bien d’utiliser des systèmes plus sophistiqués appelés attachements, qui permettent de les supprimer tout en garantissant la stabilité de l’appareil.

 

 

 

 

 

 

Top

Fiches-conseils-12-Les prothèses amovibles complètes

Les prothèses amovibles complètes permettent de remplacer l’ensemble des dents sur une mâchoire. Elles peuvent être insérées et enlevées à volonté.

Conception de la prothèse

La réalisation des prothèses amovibles complètes nécessite une succession d’étapes d’une grande précision. En effet, deux empreintes ou plus sont nécessaires pour enregistrer de façon très précise la position de la gencive, de la langue, des lèvres et des joues.

Utilisation des boutons-pression :

Si la surface de contact entre la prothèse et la gencive n’est pas suffisante, ou si la salive vient à manquer, on peut stabiliser la prothèse à l’aide de boutons-pression placés sur des implants.

Le suivi

Lorsque l’on porte une prothèse amovible complète pour la première fois, il faut prévoir une période d’adaptation, notamment pour s’alimenter.
Dans les semaines qui suivent la pose de la prothèse, de nombreux réglages peuvent être nécessaires afin de parfaire sa morphologie et d’assurer un confort optimum.
Avec le temps, il est possible que l’os et la gencive de la mâchoire s’affaissent et entraînent une perte de stabilité de la prothèse. On remédie à cette situation en réalisant un « rebasage », qui permettra de combler les espaces libres entre la prothèse et la gencive.

 

Top

Fiches-conseils-11-Les 10 principes d’une bonne hygiène dentaire

L’élimination de la plaque dentaire permet d’éviter les caries et les problèmes parodontaux. Des règles simples permettent d’assurer une bonne hygiène bucco-dentaire.

1. Idéalement trois brossages par jour sont recommandés. En pratique, deux brossages quotidiens minutieux permettent d’obtenir une hygiène satisfaisante, si la gencive est en bonne santé. En cas de maladie des gencives, les trois brossages quotidiens sont indispensables. Ne rien manger ni boire (à part de l’eau) après le brossage du soir.

2. La brosse utilisée doit être à poils souples, avec une tête de petite dimension pour accéder à tous les recoins. Des poils trop durs peuvent user votre émail de façon importante sur le long terme. Mieux vaut un brossage doux et un peu plus long qu’un brossage agressif qui risque d’abîmer votre émail et vos gencives.

3. La brosse manuelle permet d’obtenir d’excellents résultats lorsqu’elle est bien utilisée. Certaines brosses électriques permettent d’obtenir les mêmes résultats avec un peu plus de facilité.

4. Brossez toujours vos dents en faisant un mouvement de la gencive vers la dent. Au début du mouvement, les poils de la brosse doivent être posés sur la gencive. Attention à bien brosser toutes les faces des dents.

5. Les brossettes interdentaires et le fil dentaire font partie intégrante du brossage. En effet, la brosse à dents ne nettoie pas entre les dents. Une grande partie des problèmes dentaires (caries, « déchaussements »..) démarre entre les dents puisque les bactéries y stagnent. Si la gencive est en bonne santé, le passage des brossettes doit être fait une fois par jour, idéalement le soir. En cas de maladie des gencives, il peut être nécessaire de le faire 2 à 3 fois par jour. Si les espaces interdentaires sont trop étroits, les brossettes doivent être remplacées par du fil dentaire.

6. Pensez également à brosser la langue. Il existe des instruments spéciaux pour cela, mais la brosse à dents est suffisante. En effet la face externe de la langue est recouverte de bactéries qui peuvent contribuer, notamment, à une mauvaise haleine.

7. Les hydropulseurs peuvent être utilisés en complément de la brosse. Ils peuvent être utiles pour enlever des débris alimentaires et faire un massage des gencives. Cependant leur action est insuffisante pour décoller les bactéries de la plaque dentaire, et ils ne remplacent en aucune façon la brosse à dent, ni les brossettes interdentaires.

8. Le dentifrice doit être fluoré pour vous protéger des caries. A chaque âge correspond un dosage en fluor. Dans certains cas, un dentifrice spécifique peut être conseillé.

9. Les bains de bouche antiseptiques ne doivent pas être utilisés quotidiennement en dehors des cures prescrites par le dentiste.

10. Certains aliments sucrés et acides (comme les sodas ou le citron) abîment fortement les dents. Les consommer avec modération.

 

 

Top

Fiches-conseils-10-L’orthodontie

L’orthodontie consiste à déplacer les dents et à modifier la croissance des mâchoires afin de retrouver un alignement dentaire harmonieux et d’améliorer les fonctions orales.

L’orthodontie et les déplacements dentaires

La plupart des traitements orthodontiques visent à déplacer les dents pour les réaligner.
Des gouttières en plastique, ou des bagues qui sont de petites attaches métalliques collées sur la face interne ou externe des dents, peuvent être utilisées. Pour les traitements avec bagues, les déplacements se font le long d’un arc dont la forme permet de guider le mouvement des dents. Cet arc est changé régulièrement en fonction des mouvements que l’on souhaite obtenir.
Des élastiques reliant la mâchoire du haut et du bas peuvent être utilisés pour déplacer les dents dans le sens horizontal ou vertical.

L’orthodontie et la croissance des mâchoires

Certains enfants présentent une croissance d’une ou des deux mâchoires trop lente ou trop rapide. Ces enfants peuvent bénéficier d’un traitement à l’aide d’appareils amovibles (appelés faux palais) ou fixes (appelés bagues) pour accélérer ou ralentir cette croissance.
Cette correction n’est possible que chez l’enfant car il n’a pas fini sa croissance. Chez l’adulte la correction d’un décalage des mâchoires est possible mais elle devra se faire à l’aide d’une chirurgie (chirurgie orthognatique).

Les spécialistes qualifiés en orthopédie dento-faciale ou orthodontistes

Les spécialistes de l’orthodontie sont des chirurgiens-dentistes titulaires du Doctorat en chirurgie dentaire (six années d’études après un concours d’entrée commun avec les médecins) qui ont approfondi leur formation par un enseignement supplémentaire de quatre ans dans un domaine très précis : l’orthopédie dento-faciale.

Cette spécialisation s’effectue de manière à la fois théorique en Université, et clinique par le biais d’une expérience hospitalière en CHU. Ces quatre années de spécialisation sont sanctionnées par un examen national

 

Top

Fiches-conseils-09-Les grincements de dents : le bruxisme

Le bruxisme est un problème qui touche environ 5% de la population française. Il se manifeste par un grincement ou un serrement des dents, principalement nocturne.

Manifestations

Le bruxisme est surtout nocturne. Au réveil, les personnes qui en souffrent peuvent ressentir une fatigue musculaire au niveau des joues et parfois des douleurs en avant de l’oreille.

Le bruxisme est dû à un déséquilibre au repos entre les muscles qui relèvent la mâchoire et ceux qui l’abaissent. Il peut entraîner divers problèmes : usure et fractures des dents, douleurs musculaires ou articulaires (au niveau de l’articulation de la mâchoire), fractures de prothèses, difficultés à ouvrir la bouche…

Traitement

On réalise souvent des gouttières de désocclusion ou d’autres dispositifs destinés à protéger les dents des conséquences du bruxisme. Malheureusement, aucun traitement n’est efficace pour traiter ses causes. Dans les cas graves, un traitement à base de relaxants musculaires peut être prescrit de manière transitoire, voire une kinésithérapie dans certaines situations.

 

Top

Fiches-conseils-08-La plaque dentaire

La plaque dentaire est une substance blanchâtre qui se dépose en permanence à la surface des dents. Elle est constituée de bactéries emprisonnées dans un gel très adhérent.

Comment se forme la plaque dentaire ?

La cavité buccale contient de façon naturelle plusieurs centaines de bactéries différentes. Quelques minutes après un brossage de dents minutieux, des bactéries adhèrent à la surface dentaire. Leur quantité augmente progressivement et elles sécrètent un substrat très adhérent aux dents dans lequel elles s’organisent en un véritable écosystème : c’est ce que l’on appelle la plaque dentaire.

Pourquoi éliminer la plaque dentaire ?

Les bactéries contenues dans la plaque dentaire agressent notre organisme en permanence.
Elles sont à l’origine de divers types de lésions :

  • Localement au niveau buccal, elles peuvent provoquer des infections dentaires (caries, abcès dentaires) et des infections de la gencive (parodontites, abcès parodontaux)
  • Elles peuvent également passer dans la circulation sanguine et être responsables d’infections diverses : pulmonaires, cardiaques, …

En fonction des particularités de chacun, les organismes se défendent plus ou moins bien contre cette agression. Certains vont développer des lésions importantes en présence d’une quantité réduite de plaque dentaire, alors que d’autres peuvent supporter une grande quantité de plaque sans lésion. Il est donc possible que vous soyez plus ou moins sensible aux maladies carieuses et parodontales.

La plaque dentaire vue au microscope electronique
Top

Fiches-conseils-07-La dent : composition, forme et fonction

Une dent est un organe composé d’une partie visible, la couronne, et d’une partie cachée, la racine. Chaque dent est formée de trois tissus : l’émail, la dentine et la pulpe.


L’émail

C’est la couche qui recouvre la partie extérieure de la dent.

L’émail est le tissu le plus dur de l’organisme. Il protège la dent des agressions extérieures.

La dentine

Elle est située entre la pulpe et l’émail.

C’est un tissu dur traversé par un réseau de tubules qui communiquent avec le nerf de la dent.

La pulpe

C’est la partie centrale de la dent.

Elle contient les nerfs et les vaisseaux sanguins qui innervent

et irriguent la dent.

Nombre de dents

Chaque personne possède normalement 20 dents de lait et 32 dents définitives en comptant les dents de sagesse. Parfois les germes des dents de sagesse sont absents.

Forme et fonction des dents

Chaque mâchoire comporte chez l’adulte :

• 4 incisives qui ont un bord droit. Elles servent à attraper les aliments et à les couper.

• 2 canines qui présentent une pointe et permettent de déchiqueter les aliments.

• 4 prémolaires et 6 molaires.

Les prémolaires et les molaires sont constituées de plusieurs pointes. Ce sont des dents volumineuses qui permettent d’écraser les aliments.

En principe, les incisives et les canines présentent une seule racine alors que les prémolaires et les molaires présentent plusieurs racines.

 

 

Top

Fiches-conseils-06-Hygiène et asepsie au Cabinet

Pour la protection sanitaire des patients, du personnel et de l’environnement, l’organisation au quotidien du cabinet répond à de strictes règles d’hygiène.

Protection sanitaire

L’installation du cabinet est conçue pour délimiter un espace clinique dans lequel les contacts avec l’extérieur sont limités au maximum.

Un local spécifique de traitement des instruments est en général séparé de la salle d’examen et de soins.

L’équipe soignante se lave les mains avant et après chaque intervention avec un gel antiseptique.
Des gants et des masques médicaux sont portés pendant les soins et jetés après chaque intervention.

Dans la salle de soins

Après chaque soin, les mesures suivantes sont prises de façon systématique :

  • Les fournitures dentaires à usage unique sont jetées (gobelets, gants, pompe à salive etc.)
  • La zone de soin est nettoyée et désinfectée avec un désinfectant hospitalier, afin de s’assurer que tous les germes sont éliminés.
  • Les instruments non jetables son traités en salle de stérilisation et maintenus stériles dans des sachets spécifique.
  • Les déchets sont triés, puis éliminés dans des conteneurs spécifiques afin d’être incinérés sous contrôle et dans le respect de l’environnement.

Dans la salle de stérilisation

Dans la salle de stérilisation, isolée du reste de l’espace clinique, les instruments non jetables sont trempés dans un bain décontaminant, puis passés aux ultrasons et ensuite lavés dans un auto laveur (machine à laver à haute température utilisant des produits désinfectants, bactéricide et fongicide).

Enfin ils sont mis sous sachet et stérilisés à l’autoclave classe B.

Le matériel subit un traitement répondant aux normes CE actuelles de stérilisation.

 

Top

Fiches-conseils-05-Hygiène bucco-dentaire

La bouche joue un rôle important dans notre santé globale. Il est donc nécessaire de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire en se dotant, dès le plus jeune âge, d’un comportement adéquat.

L’expression « hygiène bucco-dentaire » désigne généralement les soins apportés à nos dents. Nous devrions cependant employer l’expression « santé bucco-dentaire » car elle englobe davantage de notions telles que les maladies parodontales (gencives), la mauvaise haleine, l’entretien des prothèses dentaires, etc.

Pour garder une bouche saine, il est vital d’adopter une alimentation équilibrée et d’éviter les grignotages entre les repas, ainsi que les sodas sucrés qui favorisent le développement de la plaque dentaire. De plus, il faut prendre soin de notre bouche en la nettoyant au minimum 2 fois par jour.

Pour la combattre, certains instruments sont indispensables :

La brosse à dents

Le brossage des dents, après chaque repas, contribue à lutter efficacement contre la plaque dentaire. Il est important d’acquérir dès le plus jeune âge une bonne technique. Nous vous conseillons d’utiliser une brosse à dents à poils souples, en nylon, et de la changer dès que la tête paraît écrasée. L’utilisation d’une brosse à dents électrique peut aussi être recommandée : elle permet d’atteindre très facilement les mêmes résultats qu’avec une brosse à dents manuelle. C’est alors le mouvement de la tête rotative qui élimine la plaque dentaire. Par ailleurs elle est facile à utiliser par les enfants.

Le dentifrice

Qu’il soit en gel ou en pâte le dentifrice est un élément important du brossage. La gamme de dentifrices proposée en pharmacie et en supermarché est très vaste. Chaque dentifrice a sa spécificité. Il peut contenir divers principes actifs (antiseptique, anti-inflammatoire, fluor, calcium, etc.…) qui lui confèrent des propriétés différentes répondant à chaque cas particulier.

Le bain de bouche

Après le brossage, le bain de bouche est un geste clé. Se rincer les dents (pendant 30 secondes environ) contribue activement à l’élimination de la plaque dentaire et nettoie gencives, langue et muqueuses. Les bains de bouche contiennent des désinfectants à une concentration faible mais suffisante pour la désinfection de la cavité buccale.
Nous vous conseillerons sur le choix du produit à utiliser.

Le jet dentaire (ou hydropulseur)

Le jet dentaire est un appareil qui projette de l’eau à forte pression dans les espaces interdentaires. Il ne remplace pas la brosse à dents mais permet d’éliminer les débris de nourriture et active la circulation du sang par un effet de massage.

La brossette interdentaire et le fil dentaire

Une brossette interdentaire permet d’atteindre les interstices situés entre chaque dent. Si l’espace entre les dents est suffisant, cet instrument peut être utilisé en complément de la brosse à dents. Son utilisation est particulièrement conseillée durant le port d’un appareil orthodontique ou dans les cas de parodontites.

Il est aussi possible de compléter le brossage par l’utilisation du fil dentaire qui permet de nettoyer les faces latérales des dents.
Consultez-nous au préalable avant leur utilisation.

Le chewing-gum

S’il vous est impossible de vous brosser les dents, un chewing-gum sans sucre peut vous aider à réduire les risques de caries. En effet, la mastication d’un chewing-gum permet de saliver abondamment. L’afflux de salive engendre une diminution de l’acidité buccale et donc atténue le risque d’attaque de l’émail. Cette solution ne remplace en rien un brossage de dents

 

Top
1 2 Page 1 of 2